historique actualites sujets abonnement kiosque annonces mail

LES ACTUALITÉS DU CHEVAL ARABE

actu

Adieu Véro !
VERO

Véronique Briat nous a quittés lundi 8 juin suite à un accident survenu à son domicile toulousain. Véronique, âgée de 46 ans, occupait depuis 2011 le poste de directrice de l’Association Française du cheval Arabe de Course.

 

 

Elle avait commencé l’équitation à 6 ans et avait intégré, dès la fin de ses études, le monde des courses hippiques. Après plusieurs années dans différents haras en France, en Angleterre et aux Etats-Unis, début 1998 elle s’installe en Angleterre chez Shadwell où pendant treize ans elle va, entre autres, gérer les étalons pur-sang arabes du haras et organiser le sponsoring des courses en France et en Italie.

 

 

Malgré un travail passionnant, le mal du pays, et le désir de se rapprocher de sa mère, se font sentir. Ainsi en 2011 l’opportunité se présente avec le départ de l’AFAC de son amie Izeta Selimanjin. Véronique postule et intègre le poste de directrice de l’Association en mai.


J’ai connu Véronique en 2006, lors de l’édition de l’Abrégé des Courses de pur-sang arabes. A partir de 2011 nous avons commencé à travailler très régulièrement ensemble sur les publications éditées en partenariat par l’AFAC et Les Cahiers du Cheval Arabe (Abrégé des courses et Guide des étalons). Pendant toutes ces années, grâce à son professionnalisme, son sérieux et son exigence, nous avons mené une collaboration efficace. D’un caractère très calme et doux elle pouvait faire face à tous les imprévus tout en restant très stoïque, ce qui ne fut pas toujours mon cas je l’avoue volontiers.

 

 

Nous avons aussi partagé de nombreux déplacements professionnels et ce fut toujours une très agréable compagne de voyage, avec qui il était plaisant de « papoter » autour d’un verre après une journée de travail.

 

 

Au fil des ans notre relation s’est transformée en une véritable amitié et nous trouvions toujours un prétexte pour nous appeler au moins tous les dix jours, sauf si elle était en Auvergne. Car s’il y avait une chose à laquelle elle tenait le plus au monde, c’était bien sa tranquillité lors de ces séjours dans sa campagne natale.

 

 

C’est là bas dans le petit cimetière de son village qu’elle repose maintenant, dominant ce magnifique paysage auvergnat. Sa mémoire et son sourire d’adolescente espiègle resteront à jamais avec nous.


Noëlle Derré

 

 

 




Bannière

 

 

Bannière


Bannière

Bannière